elevage poussin

10 choses utiles pour élever des poussins

Élever des poussins ne se limite pas à leur donner de la nourriture, de l’eau et un endroit chaud où vivre ! C’est juste au moment où l’on pense avoir mis en place un bon système d’élevage de poussins que l’on entend parler d’une nouvelle idée ou d’un nouveau conseil. J’ai beaucoup appris au cours des 7 dernières années d’élevage de poussins. Je voudrais maintenant partager avec vous mes connaissances.J’aimerais maintenant partager avec vous 10 conseils utiles pour l’élevage des poussins que j’ai appris au fil des ans. Ces conseils m’ont aidé à élever des tonnes de poussins heureux et en bonne santé, année après année !

Conseil n°1 – L’eau sucrée

L’eau sucrée est très utile pendant les premiers jours de la vie d’un poussin.

Elle est particulièrement utile pour élever des poussins qui ont été expédiés par la poste. L’expédition est très stressante pour les poussins. Même les poussins achetés au magasin, à la ferme ou chez un éleveur subiront un certain stress dû au déplacement. L’eau sucrée aidera les poussins à mieux gérer le stress et leur apportera un supplément de calories. Je mélange 1 cuillère à soupe de sucre de canne biologique dans 1/2 tasse d’eau tiède. Vous pouvez également utiliser du miel comme sucre à la place.

Vous pouvez tremper le bec de l’oisillon dans l’eau pour l’encourager à boire un peu de cette eau sucrée ! Je fais cela plusieurs fois pendant les premiers jours de la vie de mes poussins.

Conseil n° 2 – Les probiotiques

Les probiotiques sont très bons pour élever des poussins.

Je donne à mes poussins des probiotiques pendant la première semaine de leur vie. Les miens sont mélangés à l’eau des poussins, mais vous pouvez également trouver des probiotiques qui se mélangent à la nourriture. J’aime tous les avantages que procurent les probiotiques, en voici quelques-uns :

  • Stimulent la croissance d’une bonne microflore dans le jabot, ce qui favorise une digestion saine
  • Aident les poussins à développer un système immunitaire fort pour parer aux maladies
  • Reconstituent les bactéries bénéfiques dans l’intestin
  • Améliorer l’absorption des nutriments de l’aliment

Un bon probiotique doit contenir au moins 5 souches de bonnes bactéries.

Conseil n° 3 – Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre peut également être bénéfique pour élever des poussins.

La bonne microflore se développe dans un niveau de pH de 5,5 à 7, alors que les microbes pathogènes préfèrent un niveau de pH de 7,5 à 9. Le vinaigre de cidre de pomme aide à maintenir le niveau de pH de la culture dans la fourchette de 5,5 à 7. Ce type de prévention des maladies est appelé exclusion compétitive, c’est-à-dire qu’il s’agit de repousser les organismes nuisibles en encourageant la croissance des organismes bénéfiques. J’ajoute une cuillère à soupe de vinaigre de cidre de terre à un 4 litres d’eau.

Je donne généralement à mes poussins de l’eau sucrée pendant le premier ou le deuxième jour de leur vie. Puis j’utilise de l’eau probiotique pendant la première semaine de leur vie. Après la première semaine, je donne périodiquement à mes poussins de l’eau contenant du vinaigre de cidre. L’eau vinaigrée n’a pas besoin d’être proposée quotidiennement.

J’achète du vinaigre de cidre biologique pour mes poussins et pour moi-même !

Conseil n° 4 – La température idéale pour élever des poussins

Les poulets contrôlent leur température corporelle de quatre manières différentes : rayonnement, convection, conduction et évaporation. 

L’évaporation et la conduction sont les deux principales méthodes utilisées par les poulets pour évacuer l’excès de chaleur. L’évaporation se produit lorsque la température externe est proche de la température interne du corps d’un poulet. Le halètement est une méthode d’évaporation que les poulets utilisent pour se rafraîchir. La conduction se produit lorsque le poulet entre en contact avec quelque chose de frais qui peut extraire une partie de l’excès de chaleur. Se tenir debout sur une surface fraîche serait une méthode de conduction.

Un poulet ne peut pas perdre suffisamment de chaleur à des températures supérieures à 40 degrés  parce que sa température corporelle normale est de 39.5 degrés . Les poussins mourront si leur température corporelle dépasse 47 degrés . C’est pourquoi j’aime utiliser une lampe chauffante comme source de chaleur. Les poussins peuvent facilement sortir de dessous la lampe chauffante s’ils ont trop chaud. Si vous choisissez d’utiliser une lampe chauffante, une bonne règle générale est de la maintenir à au moins 45 cm au-dessus du sol de la couveuse.

Conseil n°5 – De l’eau fraîche pour élever des poussins

Les poussins ont besoin de beaucoup d’eau fraîche tous les jours !

Il est très important d’hydrater vos poussins pour qu’ils restent en bonne santé ! Les poussins qui perdent ne serait-ce que 10 % de leur eau corporelle souffriront de troubles physiques et ceux qui perdent plus de 20 % de leur eau corporelle mourront.

Pour encourager vos poussins à boire, maintenez la hauteur de l’abreuvoir entre l’œil du poussin et la hauteur de son dos.  Mettez toujours de l’eau fraîche et propre à la disposition des poussins. Veillez à ce qu’il y ait suffisamment d’eau pour chaque poussin.

Lorsque vous ajoutez des compléments, comme du sucre, des probiotiques ou du vinaigre de cidre de pomme, vous devez vous assurer que les poussins continuent à boire l’eau malgré les compléments ajoutés.

Conseil n° 6 – Une alimentation équilibrée et protéinée pour élever des poussins

Les poussins ont besoin de différents types d’aliments à différentes étapes de leur vie.

La principale différence entre les types d’aliments est la teneur en protéines. Les poussins en croissance ont besoin de différents niveaux de protéines au fur et à mesure de leur croissance. Voici les teneurs moyennes en protéines de chaque type d’aliment et l’âge auquel les poussins doivent être nourris (les âges sont indiqués en semaines) :

  • A la naissance 18-20% de protéines- jour 1 à 8 semaines
  • Durant la croissance 15-16% de protéines- 8 semaines à 18 semaines
  • Ensuite 16-18% de protéines – 18 semaines et plus.

Certaines marques d’aliments pour poulets vendent des aliments de type poussins. Consultez l’arrière du sac d’aliments pour savoir à quel âge le fabricant recommande de nourrir les poussins avec ces types d’aliments.

Les marques peuvent également différer dans la teneur en protéines de leurs types d’aliments, vérifiez l’étiquette pour connaître la quantité de protéines contenue dans l’aliment. Les races patrimoniales ont tendance à avoir besoin d’une teneur plus élevée en protéines lorsqu’elles sont des poussins, afin qu’elles se développent au bon rythme.

Vous pouvez ajouter des protéines supplémentaires en offrant des vers de farine séchés ou de l’avoine écrasée. Veillez également à proposer du gruau pour que les poussins puissent digérer leur nouvel aliment. Les poussins peuvent recevoir des compléments alimentaires dès l’âge de 2 jours, à condition qu’il y ait du gruau pour poussins et que les compléments soient donnés avec modération. 

Conseil n° 7 – Observez vos poussins

L’observation du comportement de vos poussins vous aidera à contrôler la température dans l’éleveuse et à surveiller leur santé.

Parfois, l’observation du comportement des poussins est plus utile qu’un thermomètre pour contrôler la température de l’éleveuse. La température joue un rôle important dans la santé de vos poussins et leur développement.

Conseil n° 8 – Faites de vos poussin une priorité

Si vous avez un élevage de poulets plus âgé, soignez vos poussins avant de vous occuper de votre troupeau plus âgé.

Les bébés poussins sont encore en train de développer un système immunitaire fort et sont plus sujets aux maladies que les poules plus âgées pourraient porter. En vous occupant d’abord de vos poussins, vous réduisez le risque que vous soyez porteur de maladies pour vos bébés poussins. 

Conseil n° 9 – Des friandises avec modération

Vous pouvez offrir des friandises à vos poussins, mais avec modération et bon sens.

Les poussins sont fragiles et leur corps est encore en développement et en croissance. Leur alimentation principale doit être un aliment complet de démarrage pour poussins qui leur fournira tous les nutriments dont leur corps a besoin pour se développer. Toute collation supplémentaire diluera l’ensemble des nutriments que le corps du poussin reçoit de l’aliment de démarrage. Toutefois, si ces friandises contiennent des nutriments bénéfiques, elles peuvent contribuer à améliorer la santé de vos poussins.

Gardez également à l’esprit que les poussins sont très petits et qu’ils n’ont pas besoin de beaucoup de friandises (pas plus de quelques bouchées par poussin). Veillez à ce que les friandises soient en morceaux suffisamment petits pour que les poussins puissent également les manger. Voici quelques friandises saines pour élever des poussins :

  • Œufs bouillis ou brouillés – contiennent tous les nutriments nécessaires à la vie, sauf la vitamine C.
  • Avoine entière – bonne source de fibres qui facilitent la digestion et peuvent aider à éviter les fesses pâteuses.
  • Miel – un supplément de sucre naturel et plein de propriétés bénéfiques.
  • Ail – offre un choix libre d’ail écrasé qui procure de nombreux avantages pour la santé.
  • Herbes fraîches – les herbes fraîches en libre choix peuvent être bénéfiques et divertissantes.

Commencez avec modération lorsque les poussins sont très jeunes. Il ne faut pas qu’une trop grande partie de leur alimentation quotidienne soit constituée de friandises. En grandissant, vous pouvez commencer à incorporer un peu plus de friandises et à leur en offrir plus souvent.

Conseil n° 10 – Les mues

Les poussins subissent une série de mini-mues au fur et à mesure qu’ils acquièrent leurs plumes juvéniles et adultes.

À l’éclosion, les poussins ont des plumes de duvet duveteuses et douces qui ne sont pas très isolantes pour retenir la chaleur corporelle. Au fur et à mesure de leur croissance, ils remplacent ces plumes de duvet par des plumes juvéniles plus denses et solides. Les poussins qui sont exposés à des températures légèrement plus froides remplaceront leurs plumes de duvet plus rapidement.

Un poussin subit généralement trois mini-mues avant d’acquérir ses plumes adultes qu’il conservera jusqu’à la mue d’automne de l’année suivante.

Au fur et à mesure que vos poussins passent par leurs mini-mues, ils seront capables de passer plus de temps à l’extérieur et de supporter davantage de fluctuations de la température extérieure de leur environnement.

Nous espérons que ces 10 informations utiles vous aideront à prendre encore mieux soin de vos poussins et à en élever d’heureux et sains ! Vous avez peut-être remarqué quelques thèmes communs à tous ces conseils, comme l’importance de l’eau et les différents compléments que vous pouvez ajouter à l’eau, ainsi que la promotion d’une bonne santé générale chez vos poussins. Que vous soyez novice en matière d’élevage de poussins ou que vous ayez déjà élevé de nombreux lots, j’espère que ces conseils vous aideront à réussir votre expérience d’élevage de poussins !

2 réflexions sur “10 choses utiles pour élever des poussins”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page