crotte de renard

Crotte de renard : comment la reconnaître ?

Les renards, et plus particulièrement le renard roux, seule espèce représentative du genre vulpes en France, font partie des prédateurs de nos poules. Dans notre pays, il y a des millions de renards. Mais comment identifier son passage dans nos jardins ou aux abords de nos poulaillers ? Vous avez trouvé une crotte mais n’êtes pas sûr qu’elle appartienne à un renard roux ? Vous saurez, à travers cet article, comment identifier les crottes d’un renard, mais aussi repérer les autres traces qu’il peut laisser. Retrouvez également comment le capturer afin qu’il n’embête plus vos poules .

À quoi ressemblent une crotte de renard ?

Le renard à poils roux (vulpes vulpes) est un animal qui vit dans nos campagnes, mais parfois même aux abords des villes. Ces animaux sont parfois qualifiés de nuisibles par certains, quand d’autres admirent leur pelage majestueux. Ce qui est sûr, c’est que le renard roux est un prédateur, et lorsqu’il s’approche du poulailler, ce n’est pas pour jouer avec les poules. 

Si vous trouvez une crotte dans votre jardin ou proche de votre poulailler, voici comment identifier si elle a été laissée par un renard !

Quelle taille font les crottes de renard ? 

Un renard roux (vulpes vulpes) est un animal sauvage qui mesure en moyenne entre 35 et 40 cm de haut au garrot, il peut mesurer jusqu’à 90 cm de long sans la queue et jusqu’à 1 m 40 avec la queue ! 

Pour ce qui est de ses excréments, ceux des renards roux mesurent en général 6 cm de long, pouvant aller jusqu’à 10 cm. Au-delà de 10 cm, la crotte de renard va souvent  être fractionnée. Pour ce qui est de la circonférence de ces crottes, on peut la comparer à celle d’un chat, ou encore d’un petit chien. Leur diamètre va être compris entre 1 et 2 cm.

Quelles sont les caractéristiques d’une crotte de renard ?

Les crottes des renards peuvent parfois être confondues avec celles des chats ou de petits chiens, mais aussi d’autres animaux sauvages. Pourtant, quelques éléments vont permettre d’identifier facilement les crottes d’un renard roux. 

Les excréments de cette espèce du genre vulpes sont de couleur brun clair ou brun foncé. La couleur, comme la texture, peut varier selon la nourriture que le renard a ingéré. 

Le renard est un animal sauvage qui mange en général de petits oiseaux, ou de petits mammifères comme des rongeurs ou des lapins. Il est donc possible de retrouver des os ou des plumes dans ses crottes. 

La crotte du renard va se décomposer en différentes parties, son excrément n’est pas continu. 

Les excréments des renards roux ressemblent un peu à ceux d’un coyote qui sont des sortes de chiens sauvages. 

Voici une image de crotte de renard afin que vous puissiez vous faire une idée. 

Que trouve-t-on si l’on ouvre une crotte de renard ?

En disséquant une crotte de renard roux, vous allez pouvoir trouver de la matière végétale, en effet, cet animal sauvage va manger un peu de végétaux comme de l’herbe par exemple, afin de faciliter sa digestion. Vous pouvez aussi y trouver la présence d’herbe, de baies ou d’autres fruits ou graines. Son alimentation est assez variée. 

Vous allez retrouver également dans les crottes de renards, de nombreux poils, appartenant à des rongeurs, mais aussi parfois des plumes. 

Si vous habitez en zone urbaine, le renard va parfois davantage manger des restes de nourriture humaine, ses crottes vont alors plus s’apparenter à celles d’un petit chien. 

Où trouve-t-on les crottes de renard ?

Les renards roux sont des animaux qui vont marquer leur territoire avec leurs crottes. Ainsi, si vous trouvez des crottes de renard roux, vous êtes sur le territoire de ce vulpes

Les renards roux vont pouvoir être trouvés un peu partout en France, comme en Belgique ou même en suisse. En réalité, le renard roux peut être trouvé en Europe, en Asie, en Amérique du Nord, en Asie et même en Afrique du Nord et en Australie. C’est même l’un des mammifères les plus répandus au Canada !

Les renards roux et leurs crottes vont davantage être repérées à la campagne, dans les zones boisées ou montagneuses, les forêts et les bosquets. Mais parfois aussi dans des zones occupées par l’homme. Tous les types de biotopes peuvent donc permettre la présence de renards, il y a donc forcément des renards dans votre région !

Les crottes de renard peuvent- elles transmettre des maladies ?

Il ne faut bien évidemment pas toucher les crottes de renards roux avec les mains, car on peut y retrouver des maladies. Il faut savoir que ces animaux ne doivent pas être approchés car ils peuvent transmettre des maladies comme la rage ou la gale. Leurs excréments peuvent être porteurs de parasites tels que le ténia ou les ascaris. Il est même commun que les excréments contaminent le sol en contact avec ceux-ci. 

L’échinococcose, aussi appelée ténia du renard, est une maladie très fréquente qui peut être transmise à l’homme via la consommation d’aliments crus, sur lesquels on peut retrouver des œufs de ténia du renard. Gare donc à l’échinococcose !

Ainsi, les baies, les fruits tombés, les légumes de terre, etc, doivent être lavés soigneusement à l’eau avant toute consommation, de façon à éliminer les parasites. Cela peu importe l’endroit où ils ont été ramassés. 

Peut-on retrouver d’autres traces du passage d’un renard ?

Il est également possible de repérer la présence d’un renard dans une zone grâce à ses empreintes. Les empreintes de renard roux sur le sol sont reconnaissables à leurs quatre coussinets pour les doigts, et un pour le talon. Parfois, il est même possible de retrouver la trace des griffes du renard dans les empreintes. Souvent, l’empreinte du renard va faire environ 3 cm de large pour 5 de long. Ils marchent en général en ligne droite, un pied après l’autre, avec des foulées de 30 cm. Mais les excréments sont surtout utilisés par les renards pour le marquage de leur territoire. 

Pourquoi les renards s’approchent-ils des poulaillers ?

Le renard est une espèce sauvage, c’est aussi un prédateur hors pair, il va rôder autour des poulaillers afin de se faire un petit encas facile. 

S’il parvient à se frayer un chemin dans le poulailler, il peut s’attaquer aux poules, aux poulets, aux poussins, aux œufs et même parfois aux coqs. 

Les renards roux sont des animaux discrets, qui ne vont pas hésiter à s’approcher du territoire de l’homme pour chasser. Il va même y faire ses crottes, en guise de marquage de son passage. Les vulpes n’ont donc aucune appréhension pour s’approcher du jardin. 

Comment protéger son poulailler des renards ?

Afin de protéger correctement votre poulailler des renards, il faut en empêcher l’accès. Les grillages doivent être solides et en bon état, que ce soit d’apparence ou dans le sol car les renards n’hésitent pas à creuser. 

Vous pouvez aussi investir dans une porte de poulailler automatique, qui va se fermer à la nuit tombée afin d’empêcher la venue de prédateurs. 

Il peut aussi être malin de protéger les graines de vos poules. 

Comment poser un piège à renard ?

Il est également possible de piéger un renard qui rôde dans votre jardin. Certains pièges qui gardent le renard vivant sont à privilégier, de façon à pouvoir le relâcher plus loin de chez vous. 

Appelés pièges vivants, ils fonctionnent aussi pour les rats, les fouines ou les martres. Ce type de piège est très durable, il peut être utilisé autant de fois que vous en avez besoin. Cela va vous permettre de vous débarrasser de la présence des renards dans la zone. 

Il suffit de mettre un appât dans le fond de la cage, le renard intrigué va entrer le piège et déclencher le mécanisme. Cela va l’enfermer et vous pourrez le relâcher loin de votre jardin. 

Placer le piège dans un endroit discret, proche du poulailler ou du lieu où vous avez repéré les traces du renard. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page